Régime volontaire d’épargne-retraite (RVER)

  • 7 canadiens sur 10 pensent qu’ils ne pourront pas maintenir leur style de vie actuel à la retraite

  • 83% des travailleurs du Québec participeraient à un RVER si leur employeur offrait un tel régime

  • 80% des travailleurs québécois croient qu’ils auraient plus de facilité à atteindre leur objectif d’épargne-retraite s’ils pouvaient cotiser à un RVER au travail.

 Le RVER est conçu spécialement pour les PME qui n’ont pas déjà mis en place un régime d’épargne-retraite au travail. C’est un excellent produit d’épargne qui aide les propriétaires d’entreprise à motiver les employés, à les fidéliser et à attirer les meilleurs travailleurs au sein de votre entreprise. Le RVER diffère des autres régimes de retraite à cotisation déterminée puisque les tâches qui incombent à l’employeur sont négligeables. En effet, le RVER comporte des responsabilités moindres que les régimes traditionnels dont :

  • Vous informez simplement vos employés 30 jours avant d’établir un RVER auprès de la compagnie

  • Vous remplissez la demande de souscription en ligne

  • Vous fournissez à la compagnie les renseignements sur vos employés et les renseignements bancaires de votre entreprise.

  • Vous prélevez les cotisations sur la paie de vos employés et les remettez à la compagnie

  • Vous informez la compagnie qu’un employé quitte votre entreprise (peu importe le motif)

 

Les entreprises qui doivent mettre en place un RVER au Québec sont les employeurs qui n’offrent pas déjà  un régime d’épargne retraite au travail et compte un nombre défini d’employés admissibles. Pour être admissibles, les employés doivent compter une année de service continu auprès de l’entreprise et qui sont âgés de 18 ans ou plus. 

Les employeurs ne sont pas tenus de cotiser au RVER de leur entreprise, mais en cotisant au régime, les employeurs peuvent attirer et fidéliser des employés et ils bénéficient des avantages fiscaux suivants :

  • Les cotisations patronales ne sont pas assujetties aux charges sociales.

  • Les cotisations patronales sont déductibles à titre de dépense salariale et peuvent donc être déduites du revenu imposable.

 

De leur côté, les employés ne sont pas non plus obligés de participer au RVER. En effet, l’employé peut mettre fin à sa participation au RVER dans les 60 jours suivant la réception de l’avis l’informant de son adhésion. Suite à ce délai de 60 jours, l’employé demeure un participant au régime, mais il peut ramener son taux de cotisations à 0 si :

  • L’employé a versé des cotisations pendant au moins 12 mois

  • Vous versez des cotisations au nom de vos employés ou

  • L’employé a atteint le plafond de cotisation annuel fixé par l’agence du revenu du Canada

Les avantages fiscaux du RVER pour l’employé sont les avantages salariales versées au RVER qui sont déduites du revenu avant le calcul de l’impôt, tout comme les cotisations à un régime de retraite agréé. Aussi, les sommes versées par l’employeur au RVER n’entrent pas dans le calcul du revenu imposable de l’employé et ne deviennent imposables que lorsqu’elles sont retirées.